Que pensez-vous de ce post de Désirée Deneo

L’immigration clandestine, une plaie pour le continent 

Des côtes marocaines à Gibraltar,  des côtes atlantiques du Maroc aux îles Canaries,  la mer de méditerranée centrale, des côtes de la Tunisie et de la Lybie  à destination  de Malte, de la Sardaigne, de la Sicile, de la Calabre : des itinéraires macabres et lugubres. Ils sentent le parfum de nos frères et nos sœurs qui laissent leur vie aux portent de l’Europe pour accomplir leur rêve occidental. Ils sont Maliens, Camerounais, Somaliens, Ethiopiens, Erythréens, Lybiens, Tunisiens, Sénégalais, Ivoiriens… Ils meurent parce qu’ils désirent un lendemain meilleur, ils vont parce que nos Etats n’ont pas été à capables de répondre à leurs  attentes, leur offrir de l’emploi mieux, un avenir.

Ils sont victimes de politiques inégalitaires, de la mal gouvernance, du chômage, des conflits et du réchauffement climatique, problèmes majeurs qui minent le continent.

La crise qu’a connue la Lybie  a été l’un  des facteurs les plus importants de ce fort taux de victimes liées à l’immigration clandestine, des dizaines de milliers de travailleurs originaires de l’Afrique  subsaharienne ont perdu leur travail dans ce pays. Ils ont dû  le quitter et sont venus remplir le nombre de demandeurs d’emplois dans leur pays d’origine, prêts à partir à n’importe quel prix en Europe pour vivre dignement.

Malheureusement, Chaque migrant avalé par la méditerranée ou par le désert est  un fils  que perd une mère et un père, un mari que perd une femme et un frère que perd une sœur.22 000, c’est le nombre des migrants  essentiellement des Africains qui seraient morts tentant de gagner l’Europe par la traversée de la méditerranée depuis 2000, 1 776 c’est le nombre de migrants disparus en mer depuis janvier de 2015.  Les chiffres  sont alarmants car c’est l’Afrique qui se vide une seconde fois par la traversée de la mer après la déportation des africains pendant la période de l’esclavage.

 

Il est grand temps pour nos dirigeants africains de s’asseoir et de palier à ce problème à travers des mesures qui passent essentiellement par la bonne gouvernance et  l’encouragement de l’entreprenariat car la jeunesse  sève du développement africain, richesse de l’Afrique  se meurt aux larges des eaux méditerranéennes.  Et à nous jeunes africains, il est temps de savoir que l’on est mieux que chez soi,  c’est à nous de créer nos richesses en faisant de l’Afrique cet eldorado que nous convoitons tant.  La nature a pourvu Mama Africa de richesses indénombrables, elle a besoin de ses filles et de ses fils pour se développer.

Partager

Recent comment in this post
Fofana
je suis entierement d'avis
dimanche 4 décembre 2016 23:23
Continue reading
1803 Hits
1 Comment